Actualité

 

C. Giron-Panel/ A.-M. Goulet (éd.), La musique à Rome au XVIIe siècle : études et perspectives de recherche, Rome 2012.

Barbara Nestola

Barbara Nestola a fait ses études à l’université de Pise, où elle a obtenu sa Laurea en Lettres modernes, orientée en Histoire de la musique, et parallèlement au conservatoire supérieur de Lucca, où elle est diplômée en piano. En 1999-2000 elle a été assistante de recherche à l’université de Pise. Depuis 2000, elle travaille au Centre de Musique Baroque de Versailles, en tant que responsable du chantier de recherche La Musique italienne en France au XVIIe et au XVIIIe siècles. Elle est ingénieur d’études au CNRS depuis 2001. Elle a été chargée de cours de Master 2 à l’Université de Rouen et à l’Université Catholique de l’Ouest - Angers (2007-2009). Ses travaux portent sur la réception de la musique italienne en France à travers la diffusion et la circulation des répertoires de musique imprimée et manuscrite. Elle collabore régulièrement avec des interprètes professionnels dans le cadre de stages, master-class et pour la réalisation de programmes de concert et d’enregistrements discographiques.

 

E-Mail: nestola(at)musici.eu

 

 



Choix de Publications

1. Ouvrage

Les Italiens à la cour de France de Marie de Médicis au Régent Philippe d’Orléans, Versailles, CMBV, 2004

 

 

2. Articles dans des revues à comité de lecture

« Quand Cleopatra se cache derrière Marinette: l’identification des airs italiens anonymes dans la base de données philidor », dans Jardin de Musique V/1 (2008), p. 81-87

« L’Egisto fantasma di Cavalli: una fonte per la rappresentazione parigina dell’Egisto ovvero Chi soffre speri di Mazzocchi e Marazzoli (1646), dans Recercare XIX 1-2 (2008), p. 125-146

« The diffusion of Italian vocal music repertoires through edition in France (1725-1732) », dans Haendel Jahrbuch L (2004), p. 211-227

« Problemi di attribuzione nelle arie italiane di Joseph Chabanceau de La Barre (1633-1678) », dans Bulletin de l’atelier d’études sur la musique française des XVIIe et XVIIIe siècles XI (2003), p. 17-19

« Percezione ed elaborazione dello stile italiano in Francia alla fine del Seicento : Charpentier, Montéclair e il caso di Chi teme d’amore », dans Bulletin M.-A. Charpentier XIX (2002), p. 23-29

« La musica italiana nel Mercure Galant (1677-1683) », dans Recercare XIV (2002), p. 99-157

« Il mesto de l’essequie ufficio e pio: le musiche di Pietro Veccoli per l’atto terzo dell’Adelonda di Frigia di Federico della Valle (Torino, 1595) », dans Sincronie IV/7 (2000), p. 259-265

 

 

3. Articles dans des ouvrages collectifs

« Le récitatif italien de Lully », dans L’invention des genres lyriques français et leur redécouverte au XIXe siècle, ouvrage coordonné par Agnés Terrier et Alexandre Draatwicki, Lyon, Symétrie, 2010, p. 9-24

« Un modello italiano nelle prime composizioni di Lully (1664-1673): dal lamento alla plainte », dans Francesco Buti tra Roma e Parigi: diplomazia, poesia, teatro, Atti del convegno internazionale di studi (Parma, 12-15 dicembre 2007), Francesco Luisi (dir.), Roma, Torre d’Orfeo, 2009, Vol. II, p. 803-835

« Italian Music, French Singers. Reception and performance practice on the Parisian stage at the Beginning of the 18th century », dans D’une scène à l’autre. L’opéra italien en Europe. Vol 1. Les pérégrinations d’un genre, Alessandro di Profio et Damien Colas (dir.), Liège, Mardaga, 2009, p. 253-266

« Sulla trasmissione delle ‘antiche’ arie italiane in Francia alla fine del Seicento », dans Actes du colloque Early Music II : Context and Ideas (Cracovie, 11-14 septembre 2008), Reinhard Strohm, Ryszard Wieczorek, Robert Kendrick, Helen Geyer et Zofia Fabianska (dir.), Krakow, Institute of Musicology, Jagiellonan University, 2008, p. 462-470

« Les sources littéraires des airs de cour en Italien », dans Poésie, Musique et Société : l’air de cour en France au XVIIe siècle, textes réunis par Georgie Durosoir, Liège, Mardaga, 2006, p. 109-121

« Quelque idée de ces grands Spectacles: l’opera veneziana a Parigi tra collezionismo e fonti dell’editoria periodica (1677-1708) », dans Francesco Cavalli. La circolazione dell’opera veneziana nel Seicento, Naples, Turchini edizioni, 2006, p. 293-308

« Boccherini en la musicografía del XIX francés », dans Boccherini y la música de su tiempo, Madrid, Sociedad Española de Musicología, 2006, p. 188-201

« La vie musicale à Turin dans la première moitié du XVIIIe siècle », dans Jean-Marie Leclair virtuose et compositeur (1697-1764), Benoît Dratwicki et Thomas Leconte (dir.), Versailles, CMBV, 2005, p. 27-31

« Giovanni Antonio Guido e il petit motet all’inizio del Settecento: dal dessus al violino solo », dans Florilegium Musicae. Studi in onore di Carolyn Gianturco, a cura di Patrizia Radicchi e Michael Burden, Pisa, ETS, 2004, Vol. II, p. 737-755

« Constructing Purity through Eroticism : The Oratorio Santa Dimna figlia del re d’Irlanda by F. Lanciani and G. A. Lorenzani (Rome, 1686) », en collaboration avec Katharina Piechocki (New York University), dans Early Music : Context and Ideas, Krakow, Jagellonian University, 2003, p. 268-272

« Musica per le accademie e accademie per musica », dans I luoghi dell’immaginario barocco, Lucia Strappini (dir.), Liguori, 2001, p. 273-283

 

 

 

4. Éditions musicales

Alessandro Stradella Opera Omnia, Arie, Vol. II (co-édition des textes poétiques), sous la direction de John Powell, Pisa, ETS, 2009

Alessandro Stradella Opera Omnia, Arie, Vol. I (co-édition des textes poétiques), sous la direction de John Powell, Pisa, ETS, 2008

Teobaldo de Gatti, Cantates italiennes, Cahiers de Musique n°129, Versailles, Editions du CMBV, 2004

 

haut de page

Contact

Anne-Madeleine Goulet

EFR, Piazza Navona, 62

I-00186 Roma

Tel.: +39 320 40 08 27 2

goulet(at)musici.eu


Gesa zur Nieden

Johannes Gutenberg-Universität Mainz
Musikwissenschaftliches Institut
Jakob-Welder-Weg 18
D-55128 Mainz

zurnieden(at)musici.eu

Shadow bottom